STATUE DU DOCTEUR CHABRELY

  • QUOI : STATUE DU DOCTEUR CHABRELY / Buste du Docteur CHABRELY / Monument au Docteur CHABRELY

  • QUI : Sculpteur: Gaston Veuvenot LEROUX, Architecte: Louis Labbé, Modèle: le docteur Joseph Marie Edouard CHABRELY

  • : Place Montaud, quartier de la Bastide.

  • QUAND : Installation le 10 mai 1896, et inauguration le 28 Juin 1896.

  • COMMENT :

> NATURE/CONSTRUCTION: Buste en bronze, socle en pierre.

> ÉTAT: Toujours visible

  • COMBIEN : 1 exemplaire

  • POURQUOI: Rendre hommage au Docteur (et conseiller municipal) Chabrely, figure emblématique du quartier de la Bastide.

  • LOCALISATION

Coordonnées GPS:

44.84128, -0.55464

Cliquez sur:

=> la CARTE:

  • PORTRAIT DU DOCTEUR CHABRELY

Avant 1865, l’année où la Bastide entrait dans le giron bordelais, le bâtiment de l’actuelle école élémentaire abritait la Mairie de Cenon. Ce terrain, parmi beaucoup d’autres dans le quartier, était la propriété de la famille de Montaud. Celle-ci donna son nom à la place. Contrairement à ce que l'inscription au-dessus de la porte pourrait laisser croire, l'école primaire Montaud accueille aujourd'hui aussi bien les filles que les garçons...

Mais le buste érigé au centre de la place honore bel et bien la mémoire du Docteur Chabrely. Le docteur Joseph Marie Édouard Chabrely (1835-1895) était un homme du quartier, comme le disait le préfet lors de ses funérailles, "Né Bastidien, de vieille souche bastidienne, il est mort en bastidien fidèle". Comme le relate la plaque commémorative, il « écoutait tous les maux et connaissait les remèdes pour soigner toutes les plaies ».


Reçu docteur en médecine à Paris en 1857 en ayant présenté sa thèse de "la castration chez l’homme", il rejoint son père Bernard Auguste (1803-1864), officier de santé (médecin) qui était déjà installé dans le quartier. Médecin pendant de longues années du Bureau de bienfaisance, des Douanes, de l’usine à gaz, des Tramways, de la Gendarmerie, des Stés de secours mutuels, président de la Société de Médecine, Chabrely fut un praticien distingué et un homme d'un dévouement infatigable. Adoré des Bastidiens, il va parcourir les rues de la Bastide pour soigner sans relâche la population ouvrière du quartier, d’où son surnom "le médecin des pauvres". En effet, encore lors de son dernier jour d'activité, avant de tomber malade, il fit 75 visites, dont 60 dites "de charité".

Son attachement à ce quartier est évoquée par Adrémard Lesfargues-Lagrange, en 1878 : « Le territoire médical du quartier de la Bastide semble appartenir à l’Esculape bastidien. Il n’entend pas qu’un confrère s’y établisse; et sa devise est celle-ci : « Je suffis à cette population. Je vous laisse Bordeaux : laissez-moi la Bastide ! »


Il fut également membre de la Société de médecine et de chirurgie de Bordeaux, dés 1865, dont il fut président en 1894. Son fils ainé, Pierre fut aussi médecin et chef de clinique à l’hôpital St André.

Pendant 39 ans, le docteur Le Chabrely a donc été une figure populaire de la communauté du quartier de la Bastide. Il a prodigué des soins médicaux à la classe ouvrière locale, s'intéressant de près aux maux de chacun. Mais Chabrely fut également Conseiller Général du 7ème canton de novembre 1893 jusqu'à sa mort. Il consacra beaucoup d’énergie à des réalisations philanthropiques pour lesquelles son nom est étroitement associé avec celui de Charles Cazalet, autre personnalité bastidienne. (On leur doit d'ailleurs notamment la fondation de la Crèche de la Bastide, de l’œuvre des bains-douches, ainsi que le premier programme de logements abordables « Habitations à bon marché » de la ville, aboutissant à la construction d'un ensemble de logements rue Jean Dollfus).

Il soutint largement différents projets pour le quartier, en particulier l'établissement d'une passerelle pour piétons au-dessus des voies ferrées pour lutter contre l'isolement des habitants de Queyries (permettant ainsi de raccourcir les distances à parcourir par les patients du quartier pauvre des Queyries. Cette passerelle fut démantelée dans les années 1980).

Deux autres projets lui tenaient à cœur : l’établissement d'un hôpital pour les travailleurs et les pauvres, et la création d'un jardin public pour les enfants.

Il avait alors obtenu non seulement des louanges mais aussi divers titres et honneurs, au grand embarras de cet homme naturellement humble. L’ancienne rue Durand-la-Bastide fut débaptisée en 1895, quelques jours seulement après le décès du docteur Chabrely, pour honorer ce médecin apprécié de tous, un enfant du pays.

  • HISTORIQUE DE LA SCULPTURE

Les obsèques du docteur Chabrely provoquèrent une telle mobilisation populaire que la mairie décida dés le surlendemain de donner le nom du médecin à une rue du quartier. La rue Durand (dans laquelle il est né, où son père et lui ont résidé 84 ans, et où il est décédé) devint donc la rue Chabrely.

Au décès du docteur Chabrely, la communauté dans son ensemble s’est rapidement réunie autour de Charles Cazalet pour financer un buste (voir plus bas), sous les auspices de la ville de Bordeaux.

Cette statue en bronze, a été réalisée par l'architecte Louis Labbé et le sculpteur des personnalités officielles à l’époque: Gaston Leroux, auquel on doit aussi (en restant dans le domaine des personnalités médicales) un buste du docteur Paul-Louis Lande, un bas-relief du professeur Lanelongue et une plaquette en bronze du professeur Bergonié. Ce dernier réalisa et exposa le modèle au 203 rue de Pessac, avant l'envoi à la fonte.

Placé sur son socle le 10 mai 1896, l'inauguration aura lieu le 28 Juin 1896 à 17h00 sous la présidence du docteur Hameau, président de l'Association des médecins de la Gironde; Mme veuve Chabrely, les fils Gérard et Maurice Chabrely et leur famille aux places d'honneur. Un grand nombre de médecins de Bordeaux avaient tenu également à rendre un dernier hommage à leur estimé collègue.

  • DESCRIPTIF DE LA SCULPTURE

La sculpture représente le Dr Chabrely en buste jusqu'à la taille, reposant sur un socle en pierre, entouré d'une grille au milieu de la Place Montaud. Ce modèle a été dépeint dans les journaux de l'époque comme étant très ressemblant aux traits du personnage...

La statue tend la main droite, comme pour saluer quelqu'un ou en signe de "main tendue", pendant que l'autre main tient un manteau ne reposant que sur l'épaule gauche. La statue est habillée en dessous d'un costume, avec un nœud papillon.

Sur le socle en pierre est gravé l'inscription suivante: "Au docteur J.-E. Chabrely - Souscription populaire - Son nom restera à jamais gravé dans tous les cœurs bastidiens comme un symbole de charité et de dévouement". Sur le côté droit du bronze se trouve gravés le nom du sculpteur et la date: "G.V. LEROUX 1895".

  • VUES DU MONUMENT AUJOURD'HUI


  • M'ENFIN !?

ANECDOTES ET INFORMATIONS ANNEXES

  • LAVOIR, MAIRIE, ÉCOLE PRIMAIRE COMMUNALE DES FILLES, PUIS AUJOURD'HUI ÉCOLE PRIMAIRE MIXTE...

  • REVUE DE PRESSE

Extrait Journal Sud-Ouest 29/03/1990
  • COPYRIGHT & DROITS RÉSERVÉS DE REPRODUCTION DES DONNÉES DE CE SITE:

Le résultat de mes recherches & synthèse des informations, de la construction des sections & mise en forme, et de la découverte des données d'illustrations/photos sur cette statue du Docteur CHABRELY sont entièrement issus de mon travail personnel. Je cite mes sources ci-dessus 📜.

Néanmoins, conformément aux conditions de Google Sites, le fruit de l'élaboration personnelle de cette page et de ses données ne peut être reproduit sans consultation ni accord préalable. Dans le cas seulement d'un accord de ma part via la rubrique §CONTACT, la réutilisation ne pourra se faire qu'avec citation du lien de ma page en source d'information. Ne faisant moi-même aucun bénéfice financier, aucune exploitation commerciale directe ou indirecte des sources ci-dessus et/ou de mes données propres sur cette page n'est tolérée ⛔️. (LOGO "Bordeaux QQOQCCP": marque déposée). Merci à vous.

La diffusion seule et gratuite du lien de cette page reste bien entendu entièrement libre et encouragée 😉.

> Création de la page & publication: 08 AOUT 2022. Posté le même jour sous pseudo "Djé Karl" sur le groupe public Facebook Bordeaux Je Me Souviens: LIEN du post. Cette page est également sauvegardée via l'outil the Wayback Machine, qui peut tracer la date exacte de publication et son contenu, pouvant ainsi attester de toute antériorité des données par rapport à une publication recopiée/reproduite sans accord...