STATUE D'URANIE

  • QUOI : STATUE D'URANIE / Statue de la Muse de l’Astronomie et de l’Astrologie

  • QUI : Modèle originel de Pierre François Berruer et réalisation de Philippe Joseph Titeux (cousin de Victor Louis) et Van den Drix (/Van den Dris). Reproduction à l'identique de la statue actuelle par Charles Louis MALRIC

  • : (copie) 2ème statue à gauche du fronton du Grand Théâtre , (originelle) dans le jardin de l’École des Beaux Arts

  • QUAND : 1780-1781 pour la 1ère, 1932 pour la 2ème.

  • COMMENT :

> NATURE/CONSTRUCTION: 1ère statue en pierre calcaire dure de Taillebourg et de Chauvigny

> ÉTAT: 2ème statue de Charles Louis MALRIC toujours visible sur le Grand Théâtre, 1ère statue dans le jardin de l’École des Beaux Arts

  • COMBIEN : 2 modèles (la 1ère statue ayant été remplacée car trop vétuste) + 1 Modèle en plâtre au Musée des Arts Décoratifs

  • POURQUOI : Ornementation du Grand Théâtre, intégration à la façade au dessus de chaque colonne corinthienne

  • LOCALISATIONS

Coordonnées GPS: 44.84271, -0.57422

44.8306, -0.5602

Cliquez sur:

=> la CARTE:

  • LA MUSE URANIE

Dans la mythologie grecque, Uranie (en grec ancien Οὐρανία / Ouranía, « la Céleste », d'Οὐρανός / Ouranós, « le Ciel ») était la Muse qui présidait à l'astronomie et à l'astrologie. Elle est la mère de Linos, conçu avec Apollon.

On la représente vêtue d'une robe de couleur d'azur, couronnée d'étoiles, et soutenant des deux mains un globe qu'elle semble mesurer, ou bien ayant près d'elle un globe posé sur un trépied, et plusieurs instruments de mathématiques. Elle est assistée par les ouranies, les nymphes célestes. Selon Catulle, Bacchus la rendit mère d'Hymen.

(Note: Uranie est aussi le surnom de Vénus spirituelle (céleste) / Aphrodite déesse de la Beauté et de l'Amour, dans la mythologie romaine, assimilée à l'Aphrodite des Grecs.)

.
  • Représentations typiques:

  • Exemples d'autres statues d'Uranie

  • STATUE D'URANIE

Le 14 septembre 1776 Berruer envoie à Bordeaux les modèles de plâtre et de carton (Modèles visibles au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux: voir plus bas dans la page). Van Den Drix et Philippe Titeux (cousin de Victor Louis), exécutèrent d'après les dessins et les modèles les huit autres statues (dont Uranie), qui seront achevées et installées pour l'inauguration du théâtre le 7 avril 1780.

En 1803, les 12 statues "réparées et peintes à l'huile grasse chaude" retrouveront une nouvelle jeunesse.

Jusqu'aux années qui précédèrent le centenaire de cette inauguration, il semble qu'on se soit peu préoccupé de l'intérêt de cet ensemble de statues.

Cependant, peu avant 1876, « on a gratté toutes les statues de Berruer en façade, leur enlevant environ un centimètre de pierre. Puis on a passé du gris dessus pour harmoniser », peut-on lire dans le Courrier de la Gironde du 2 décembre 1876.

Un examen attentif permit à l'architecte Marius Faget de constater que toutes les statues de la façade étaient endommagées, que des morceaux s'en détachaient et que la peinture était écaillée par place. Or, recouvrir les statues de nouvelles couches ne pouvait que hâter leur ruine. En Juin 1882, l'Adjoint au Maire et l'Architecte des Bâtiments Communaux alertent le Conseil Municipal sur l'état des 12 statues. En Octobre de la même année, l'architecte estime dans un premier devis de 9700 fr, que les statues de Vénus/Aphrodite et de Calliope doivent être remplacées, et que les 10 autres doivent être restaurées. La restauration consistant à: gratter l'ancienne peinture des 10 statues, refaire les joints de 7 statues formées de plusieurs morceaux, mastiquer les cavités, appliquer 4 couches de nouvelle peinture (dont la 1ère couche à l'huile pure bouillante), et réparation des piédestaux. Le sculpteur MORA fut aussi consulté sur ce devis et n'y trouva rien à redire et en accepta l’exécution....

Le Conseil Municipal demanda cependant en Février 1883 de procéder en deux fois (dans l' "intérêt des finances): d'abord un grattage de toutes les statues (pour un coût de 4700 fr), et remplacement des statues de Vénus/Aphrodite et de Calliope uniquement si jugé nécessaire une fois le grattage effectué. Ce grattage sera effectué, et fin Août 1883, l'architecte et le sculpteur MORA adresseront un courrier au Maire pour témoigner de l'état de dégradation avancé de la statue de Vénus/Aphrodite et de la nécessité de son remplacement. (MORA adressera aussi un croquis de cette statue)

Début Décembre 1883, le Conseil Municipal affectera une somme de 3500 fr pour le remplacement de la statue de Vénus/Aphrodite. Cette statue endommagée fut retirée du fronton le jeudi 27 Décembre 1883.

Fin Octobre 1886, le sculpteur MORA finira la restauration de l'ensemble des 12 statues (dont le remplacement de la statue de Vénus/Aphrodite).

En avril 1887, un nouveau courrier sera adresser au Maire pour alerter à nouveau sur l'état préoccupant de la statue de Calliope, et une nouveau besoin de rejointoiement de 6 statues. Début Décembre 1888, Émile RISPAL confirma son engagement pour réaliser une copie de la statue de Calliope (Coëffoart qui avait proposé un devis en collaboration avec RISPAL & MARTIN, étant décédé peu avant...). Son devis de 1100 fr pour les réparations de 6 statues, et 3500 fr pour la copie de Calliope en pierre Chauvigny, fut accepté le 11 Octobre 1887 par le Conseil Municipal.

Enfin, en 1931-1932, comme on peut le voir dans ces deux extraits du journal de la Petite Gironde, la statue d'Uranie était trop abîmée et a été remplacée par une copie du sculpteur Charles Louis MALRIC. Elle a été taillée d'une seul bloc, contrairement à l'originelle taillée en 2 morceaux.

La statue originelle abîmée fut alors placée dans le jardin de l’École des Beaux Arts (5 rue des Beaux Arts) . Cette statue est toujours visible aujourd'hui dans ce même jardin à côté du fronton sculpté en 1751 par Claude Clair Francin "Le temps découvre la vérité". (voir photos plus bas)

Au moment de la Libération en août 1944, lors des combats de rue, les 4 premières statues en partant de la gauche furent sévèrement mitraillées (rapport de l'architecte en chef des Monuments Historiques du 16 novembre 1944).

.

Photographie du Grand Théâtre sans la statue d'Uranie


  • STATUE ORIGINELLE DANS LE JARDIN DE L’ÉCOLE DES BEAUX ARTS


Aujourd'hui cette pauvre Uranie a perdu son nez et son pied gauche, le globe à ses pieds est en partie détruit et son compas a disparu...

(La plaque actuelle date un peu, il y a quelques années on ne voyait plus que 4 statues dans les jardins devant le bâtiment et aujourd'hui seulement Uranie, Clio et la moitié de Minerve)
.
  • MODÈLE SITUÉ AU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS

  • TRACES DU TEMPS QUI PASSE...

L'actuelle statue souffre elle aussi déjà de l'exposition aux éléments (chaleur, froid, vent, pluie, grêle)


  • M'ENFIN !?

ANECDOTES ET INFORMATIONS ANNEXES

  • COPIE D'UNE STATUE D'UN ARTISTE BIEN CONNU À BORDEAUX...

On notera que Charles Louis MALRIC a également plusieurs fois œuvré à Bordeaux et Villenave-d'Ornon:

VILLENAVE-D'ORNON: Monument aux morts, 1924.

BORDEAUX:

> cathédrale Saint-André : Vierge à l'Enfant, 1937.

> cimetière de la Chartreuse : Arthur Plane (1866-1930), portrait en médaillon en bronze.

> jardin public de Bordeaux :

> musée des beaux-arts :

      • La Sculpture et La Peinture, médaillons en pierre ornant la façade de la Galerie des Beaux-Arts ;

      • Bacchus enfant, plâtre;

      • Enfant à la grappe, œuvre détruite;

      • Enfant au ballon, statuette en plâtre;

      • Le Génie de l'aviation, statuette en plâtre;

      • Ma Grand-mère, 1898, buste en marbre;

      • Maquette de la statue de Carle Vernet, statuette en terre cuite;

      • Petit Faune musicien, statuette en plâtre;

      • Portrait de Léon Valade, 1906, statuette en plâtre.

  • J'AI PERDU LA TÊTE, DEPUIS QUE J'AI VU MARIE-ANTOINETTE !!! 🤪

En 1942 c'est aussi Charles Louis MALRIC qui fera un moulage à creux perdu de la tête de Louis XVI de la statue détruite en Janvier 1942.

=> Voir la page dédiée sur ce même site à cette adresse: https://www.bordeaux-qqoqccp.com/themes/statues-de-bordeaux/statue-louis-xvi

  • Statues allégoriques du Commerce Mercure (Hermès) et de la Navigation Artémis (Diane) des colonnes rostrales: Moulages en bronze de C-L MALRIC

Le 5 juillet 1931, l'architecte J.-J. Bordelais écrit à Adrien Marquet, maire de Bordeaux, afin de lui signaler l'urgence de remplacer les sculptures ornant les colonnes rostrales : "Bien qu'en simple terre-cuite, elles ont tout de même duré un siècle, et c'est beaucoup pour un pareil matériau, mais à l'heure actuelle elles menacent ruine et sont un danger permanent [...]." Alerté par le maire, l'architecte en chef de la ville de Bordeaux, Jacques D'Welles, confirme "l'état lamentable" des deux statues de la Navigation et du Commerce et propose le 19 mars 1932 de déposer les deux statues en terre cuite, de les restaurer et de fabriquer deux statues neuves par un moulage en bronze.

Les terres cuites sont restaurées en 1932, et les statues en bronze sont réceptionnées le 12 janvier 1935 et replacées au-dessus des colonnes rostrales. Alors qu’il s'occupe de ce dossier de restauration des statues, D’Welles travaille également à la transformation du Petit Séminaire cours de la Marne en École pratique de Commerce et d'Industrie, aujourd’hui lycée Eiffel. Il fait notamment aménager sur les pavillons en avant-corps de la façade, deux niches à la place des baies. Et tout naturellement, on peut supposer qu’il suggère d’y placer les fameuses statues en terre cuite restaurées, afin de donner un certain prestige à la nouvelle institution. Hélas, d'après le proviseur actuel, l'allégorie de la Navigation placée dans l’autre niche, aurait été détruite par mégarde par des élèves il y a une dizaine d'années.

Les colonnes rostrales Place des Quinconces
Mercure et Artémis
Statue de Mercure au lycée Gustave-Eiffel
  • UN PALAIS POUR TENTER D'APERCEVOIR URANUS ...😅 : URANIBORG...

URANIBORG (parfois orthographié Uranieborg ou Uranienborg) est le nom donné au palais et à l'observatoire de l'astronome danois Tycho Brahe situés sur l'île de Ven, dans le détroit du Sund (cette île aujourd'hui suédoise appartenait à l'époque au Danemark). Le palais était dédié à URANIE, la Muse de l'astronomie, Uraniborg signifiant « Le palais d'Uranie ». Il était à l'époque considéré comme le plus important observatoire d'Europe.

Uraniborg devint rapidement un centre scientifique important et réputé, attirant les étudiants et les astronomes de toute l'Europe. Il semble que Brahe ait eu jusqu'à quarante collaborateurs simultanément. L'observatoire ayant été construit plus de vingt ans avant l'invention de la lunette astronomique, les observations y furent menées sans l'aide d'aucun instrument optique. Avec l'aide de ses assistants et bénéficiant d'instruments qu'il ne cesse d'améliorer lui-même, il parvient cependant à mesurer la position des astres avec une précision encore jamais atteinte.

  • "JE SUIS LA MAL AIMÉE" ... CELLE QUE L'ON SACRIFIE... ☹️

Comme on peut le voir ci-dessous, de nombreux théâtres/Opéras ont eux aussi des statues de muses placées sur leur fronton:

Opéra de la ville de RENNES
Opéra de la ville de LILLE
Opéra de la ville de STRASBOURG
Opéra de la ville de NICE
Théâtre Graslin de la ville de NANTES
Théâtre de la ville d'ARLES
Opéra de la ville de LYON
Théâtre des Champs-Élysées - PARIS

Mais voilà... La pauvre URANIE a été "sacrifiée" à STRASBOURG, NANTES et à LYON...

=> À STRASBOURG : Les Alsaciens rendent hommage aux 6 muses "les plus importantes" dans l'univers de l’Art, et URANIE n'en donc fait pas partie...

=> NICE et ARLES sont elles aussi allées "à l'essentiel"...

=> À NANTES : elle a été sacrifiée pour respecter la symétrie de la façade... Faute d'une colonne supplémentaire, Uranie, fut déplacée à la Bourse car ce bâtiment comptait dix colonnes et l'on n'avait trouvé que neuf allégories : les Lois, l'Abondance, l'Amérique, l'Afrique, l'Asie, l'Europe, la Prudence, la Ville de Nantes, et, peut-être, la Loire. Donc l'Astronomie, utile aux marins, y fut bien accueillie, pour un siècle, soit jusqu'aux bombardements de 1943 qui détruisirent le palais de la Bourse et ses statues. En février 2018, un programme de restauration est lancé pour replacer de nouvelles copies des statues détruites lors de la Seconde Guerre mondiale. En avril 2019, ces dix statues représentant respectivement des allégories de Nantes, de la Loire, de quatre continents (Asie, Afrique, Europe et Amérique), de l'Astronomie, des Beaux-Arts, de la Prudence et de l'Abondance sont replacées sur la façade.

=> À LYON : Lors de la reconstruction de l'Opéra de Lyon (1826-1834), l'architecte, Antoine-Marie CHENAVARD, se serait aperçu, un peu tardivement, qu'il ne pourrait jamais installer harmonieusement les statues des neuf Muses, à l'attique de son Grand Théâtre dont la façade, au rythme septénaire très marqué, avec huit colonnes supportant sept voûtes, n'accueillerait que sept ou huit socles mais pas neuf. L’architecte s’est plié aux règles de l’architecture qui imposaient un nombre pair de colonnes. À défaut d’inventer une 10e muse, il a donc décidé d’écarter celle qui, d’après lui, collait le moins au domaine de l’art, Uranie donc...

Nénamoins, Lyon a accueilli une statue d’Uranie, édifiée antérieurement, pour orner la colonne du Méridien, construite sur l’ancienne place des Cordeliers. Au XVIIIe siècle, Lyon a cédé à la mode des méridiennes géantes, ces instruments qui permettent de marquer précisément le midi solaire. De 1765 à 1770, la ville a donc fait construire une colonne géante place des Cordeliers. À son sommet, une statue d’Uranie, emplacement tout trouvé pour celle qui symbolise l’astronomie. La Revue du Lyonnais de 1863 en fournit une description précise : “Le style fixé dans la main de la statue d’Uranie se terminait par une plaque percée qui, à chaque midi vrai, venait coïncider avec la méridienne de la colonne.”

Avec les affres du temps, d’autant que la statue est parfois utilisée comme support, la tête d’Uranie se détache au milieu du XIXe siècle pour se briser sur le sol. Pour La Revue du Lyonnais, “la chute de la tête d’Uranie était d’un triste augure pour la colonne, condamnée d’avance in petto par les régénérateurs contemporains”. En 1858, la colonne est détruite, tout comme le reste de la statue, qui n’a plus de tête depuis neuf ans.

  • AU BAL, OBAMA-SQUÉ OHÉ OHÉ ...🤪

Les 12 statues qui trônent au sommet du monument bordelais sont masquées depuis le mois de mai. Une initiative insolite de la Ville pour sensibiliser au port du masque. Un clin d’œil plaisant à la crise sanitaire, décidé au moment du déconfinement par la Ville de Bordeaux, soucieuse de "sensibiliser la population au port du masque", comme l’explique Olivier Lombardie, administrateur général de l’Opéra national de Bordeaux (ONB).

=> Uranie, bonne élève, porte toujours son masque...

grand theatre masquées.avi
  • Sources:

- https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Bordeaux_(33)_Grand-Th%C3%A9%C3%A2tre_Statue_du_portique_01.JPG- https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Grand_Th%C3%A9%C3%A2tre_(Bordeaux)- https://www.wikiwand.com/fr/Grand_Th%C3%A9%C3%A2tre_(Bordeaux)- https://www.bordeauxdecouvertes.fr/images/Muses(2).webp- https://mythologica.fr/grec/muses2.htm- https://books.google.fr/books?id=VuYQAQAAMAAJ&q=titeux+Berruer&dq=titeux+Berruer&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjTjenKyoLrAhVExIUKHSamBf4Q6AEwCXoECAoQAg- HISTOIRE THÉÂTRES DE BORDEAUX par ARNAUD DETCHEVERRY- http://www.nella-buscot.com/jardins_bordeaux_theatre.php- Le Grand Théâtre de Bordeaux: miroir d'une société par Christian Taillard - Le Grand Théâtre de Bordeaux par Jean Latreyte- Les Historiettes Bordeaux Bast Auteur : Matyo https://www.mollat.com/livres/1136058/bast-les-historiettes-bordeaux- https://twitter.com/artofar/status/1297903214017355776- https://www.sudouest.fr/2020/08/25/bordeaux-pourquoi-les-statues-du-grand-theatre-sont-elles-masquees-7774066-2780.php- https://pbs.twimg.com/media/EbixMhAWsAE1Kfl?format=jpg&name=large- https://twitter.com/i/status/1267083969083912193- https://www.sudouest.fr/2012/10/02/l-opera-les-yeux-fermes-837279-2780.php- https://i0.wp.com/bordeaux-confidentiel.fr/wp-content/uploads/2019/10/les-plans-reliefs-de-bordeaux-5-768x1365.jpg- https://mythologica.fr/grec/muses1.htm- https://img.over-blog-kiwi.com/0/28/39/78/20140708/ob_c28512_ap-muses.jpg- https://objectifaquitaine.latribune.fr/business/2014-03-14/cci-conseil-regional-cub-qui-possede-quoi-a-bordeaux.html- https://www.flickr.com/photos/hugotte/14223359027/in/photostream/- https://www.retronews.fr/journal/la-petite-gironde/3-octobre-1931/241/1212333/4?from=%2Fsearch%23allTerms%3Dstatue%2520muse%2520%2522uranie%2522%2520grand%2520theatre%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26tfPublications%255B0%255D%3DLa%2520Petite%2520Gironde%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D63&index=13- https://www.retronews.fr/journal/la-petite-gironde/3-octobre-1932/241/2237675/4?from=%2Fsearch%23allTerms%3Dstatue%2520muse%2520%2522uranie%2522%2520grand%2520theatre%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26tfPublications%255B0%255D%3DLa%2520Petite%2520Gironde%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D63&index=8- https://www.retronews.fr/journal/la-petite-gironde/5-juillet-1931/241/1396163/4?from=%2Fsearch%23allTerms%3Dstatue%2520uranie%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26tfPublications%255B0%255D%3DLa%2520Petite%2520Gironde%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D424&index=7- http://www.nella-buscot.com/jardins_bordeaux_theatre.php- http://declicart.canalblog.com/archives/2014/06/09/30047579.html- https://100pourcent33.skyrock.com/4.html- https://sketchfab.com/3d-models/venus-uranie-a733bd46f6d84bf3b7fa1211f616f1d4- https://books.google.fr/books?id=RGUoAAAAYAAJ&lpg=PP21&dq=complector%20singula%20cantu%20%C3%A9rato&hl=fr&pg=PP22#v=onepage&q=carmina&f=false- http://www.mgoutal.fr/#/grandtheatrebdx/- http://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/items/viewer/9529#page/n20/mode/2up- https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Louis_Malric- http://musba-bordeaux.opacweb.fr/fr/search-notice/detail/gxabjwe32cy3jnd85wm3wvlaspexqopppjjnvuxfwsrg8e5fpr- https://anosgrandshommes.musee-orsay.fr/index.php/Detail/objects/5252 - https://anosgrandshommes.musee-orsay.fr/index.php/Detail/objects/4850- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8418299n/f1.item.r=uranie.zoom- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8406257d/f1.item.r=uranie.zoom- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84277414.r=uranie?rk=429186;4- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84276159.r=uranie?rk=42918;4- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105507560.r=uranie?rk=21459;2- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8410102h/f1.item.r=uranie.zoom- https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_02EST01000F18PIC009019- http://bibliotheque.bordeaux.fr/in/faces/imageReader.xhtml?id=h::BordeauxS_B330636101_DP096_091&pageIndex=1&mode=simple&selectedTab=record- https://astronomie-pratique.com/uranie-muse-astronomie/- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8427573d.r=uranie?rk=171674;4- https://www.wikiwand.com/fr/Uranie- https://dieux-grecs.fr/les-neuf-muses.html- https://voir-et-savoir.com/les-muses/- https://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/files/original/08e5f4ced328b18355c230ec34f8c462.jpg- https://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/files/original/18f5532c317e8239e0fbf40418b6c318.jpg- https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/3960/?offset=#page=1&viewer=picture&o=bookmarks&n=0&q=- http://liviaaugustae.eklablog.fr/art-romain-v-a79708237- http://wikimapia.org/5099901/Uraniborg#/photo/148210- https://fr.wikipedia.org/wiki/Uraniborg- http://www.lerepairedessciences.fr/sciences/astronomie/histoire/tycho_brahe.htm- https://www.renderosity.com/mod/gallery/uraniborg/2097189/?p- https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/Colonne_rostrale-Navigation_1.jpg- https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux-metropole/bordeaux/mercure-retrouve-sa-place-haut-sa-colonne-rostrale-bordeaux-655039.html- http://inventaire.aquitaine.fr/la-recherche-en-aquitaine/blog-de-la-recherche/le-patrimoine-des-lycees/recit-dune-decouverte-au-lycee-gustave-eiffel/- https://cosmicgravel.blogspot.com/2010/09/uranie.html- https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9%C3%A2tre_Graslin- https://www.arles-info.fr/2014/03/12/la-facade-du-theatre-retrouve-ses-muses/- https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Absolute_Opera_de_Strasbourg_01.JPG- https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ra_de_Lyon- https://fr.calameo.com/read/0008885176aa72362ff0d- https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_de_la_Bourse_(Nantes)- https://www.francebleu.fr/infos/insolite/le-palais-de-la-bourse-de-nantes-va-retrouver-ses-statues-1517588246- https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ra_de_Lille- https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ra_de_Nice- https://fr.wikipedia.org/wiki/Colonne_du_M%C3%A9ridien- http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/autres_depts/rhone/uranie/cs_69_lyon_uranie_pg.html- http://musba-bordeaux.opacweb.fr/fr/search-notice/detail/jyr0hzslrz5n8vg509g1ozkbcwf54w1k45fe009wkxd6aqrr87- http://laurejo.canalblog.com/archives/2020/08/25/38496497.html- Droits Réservés: Chris Horencie- Archives Bordeaux Métropole(Merci à Michel D.)
  • COPYRIGHT & DROITS RÉSERVÉS DE REPRODUCTION DES DONNÉES DE CE SITE:

Le résultat de mes recherches & synthèse des informations, de la construction des sections & mise en forme, et de la découverte des données d'illustrations/photos sur cette statue d'URANIE sont entièrement issus de mon travail personnel. Je cite mes sources ci-dessus 📜.

Néanmoins, conformément aux conditions de Google Sites, le fruit de l'élaboration personnelle de cette page et de ses données ne peut être reproduit sans consultation ni accord préalable. Dans le cas seulement d'un accord de ma part via la rubrique §CONTACT, la réutilisation ne pourra se faire qu'avec citation du lien de ma page en source d'information. Ne faisant moi-même aucun bénéfice financier, aucune exploitation commerciale directe ou indirecte des sources ci-dessus et/ou de mes données propres sur cette page n'est tolérée ⛔️. (LOGO "Bordeaux QQOQCCP": marque déposée). Merci à vous.

La diffusion seule et gratuite du lien de cette page reste bien entendu entièrement libre et encouragée 😉.

> Création de la page & publication: 31/08/2020. Posté le même jour sous pseudo "Djé Karl" sur le groupe public Facebook Bordeaux Je Me Souviens: LIEN du post. Cette page est également sauvegardée via l'outil the Wayback Machine, qui peut tracer la date exacte de publication et son contenu, pouvant ainsi attester de toute antériorité des données par rapport à une publication recopiée/reproduite sans accord...